Le bac d’Aïre ou de John Branchu

Un bac a relié, avec des interruptions, les deux rives à cet endroit dès 1782. La période d’activité la plus longue s’étala entre 1886 et 1927, à l’initiative de John Branchu, homme politique local et tenancier du Café du Bac (démoli en 1975).BacDAire2JPG Il fonctionnait grâce à la seule action du courant, le long d’une traille. Le bac a disparu avec la création du pont Butin et le décès de John Branchu. Aujourd’hui, près du débarcadère des Bateaux du Rhône, un panneau d’information explique l’histoire naturelle du lieu, tandis qu’une sculpture de Gérald Ducimetière (ou John Aldus), “Le passeur” (1985), évoque le bac. La longue-vue, pointée sur la rive lancéenne du fleuve, permet théoriquement d’apercevoir un anneau scellé dans la roche ainsi qu’un texte de Michel Butor gravé sur une plaque: “Le passeur lui-même est passé. Avec des milliers de regards, l’anneau du temps va s’effacer”.

Adapté de  : “D’amont en aval”, Edition Ville de Genève


Bac1932

https://s.geo.admin.ch/76940be594
https://s.geo.admin.ch/769421bec1